Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


30 août 2006

Stats?!

Je ne vais pas souvent dans les stats, parce que tous les deux ou trois jours regarder une toute petite portion qui s'étend sur le jour même entre 15h 30 et 21h, ça donne pas une idée de ce qu'il se passe, sur ce blog j'ai environ 250 pages visitées par jour en ce moment ici, et ça ne conserve que les 100 dernières ouvertes, mais j'ai voulu regarder maintenant, comme ça, avant d'aller prendre ma douche magistrale dans le baquet-tub avec l'eau qui a tiédi devant le feu de cheminée dans un arrosoir. Il fait bon avec le feu, on brûle du châtaigner, les châtaignes elles commencent à arriver dans leur bogue hérisson vert tendre! un peu fendues déjà.
C'est pas comme du chêne, mais faut prendre ce qu'il y a.
Bon, je regarde les stats et queusse que j'vois, un mec du Canada qui cherchait je cite: fotos de jeunes filles entre 12 et 15 ans qui b...., et il tombe sur mon blog! L'a pas dû être déçu, ça l'a conduit à une page débat sur la violence à l'école au Canada justement, violence et pratiques sexuelles entre gamins plutôt inquiétantes, longs articles de presse, pas une seule foto, manquerait plus que ça! découragé l'est allé faire un tour dans ma rubrique galerie photo, l'a pas dû être déçu du voyage là encore, j'ai bien rigolé! (sur le moment)
Qu'est-ce qu'il peut y avoir de gens en manque, pervers, ça, je ne sais, je ne peux pas juger, mais en tous cas des personnes qui recherchent des trucs hors norme, hors nature, hors morale, illégaux. Frustrés, timides, mal dans leur peau, jouisseurs à tout crin?
Trouveront rien chez moi et avec moi, dans aucun de mes sites ou blogs. J'ai souffert beaucoup et longtemps de personnes comme ça, vais pas me mettre à leur ressembler!
Je suis triste pour eux! Vivent-ils de tels rejets ou non-amours? de tels désespérances pour en arriver à cette prothèse de jouissance?

Je vais les porter dans ma prière ce soir, sur un plateau devant le trône de mon Bien-Aimé.
S'ils pouvaient comprendre que le Bien-Aimé peut et veut se donner entièrement à eux, et peut les combler bien davantage, infiniment les désaltérer, au lieu de boire ces eaux croupies et insalubres!

En moi, le Bien-Aimé crie:
"J'ai soif de vous! Venez boire aux Eaux Vives! Venez boire contre mon sein, je veux alléger vos fardeaux, je veux vous dire à chacun : 'Je t'aime d'un amour si grand que tu ne peux même concevoir, je t'aime comme tu es là, viens te blottir contre moi, te réchauffer à mon coeur, viens prendre l'Amour à sa source'",
en moi, le Bien-Aimé attend leur "oui", leur confiance, leur balbutiement d'apprentis amants, leur abandon, leur paix lorsqu'ils seront rassasiés par sa seule présence, comblé par son amour et sa tendresse incommensurable.
Il les appelle en moi, à travers le brouillard des stats, dans l'humidité qui monte d'un soir paisible, alors que les flammes lèchent les chenets et colorent la pièce d'or, et fait danser les ombres.

Les chiens me manquent, tiens, leur odeur de poil mouillé, leur aboiement, leur feulement lorsque un étranger approche de la bergerie, la tête d'Afa sur ma cuisse, ses yeux langoureux, suppliants, sa truffe humide et chaude, la petite vapeur qui s'en élevait lorsqu'il baillait doucement en soupirant, puis retournait se coucher devant l'âtre, tournant de temps à autre la tête vers moi "tu écris maîtresse?, à qui tu écris en tapant sur ton clavier, à qui tu rêves encore, hein, et les fautes d'orthographe et de frappe, tu en fais toujours autant? Qui est là à present pour te veiller? Pour te gronder gentiment."
Je le sens se lever et venir appuyer sa tête sur mon épaule droite et la secouer "encore un "s" oublié à un pluriel, non pas un "x" tah, un "s"!", brave chien fou!
J'en ai les larmes qui montent aux yeux, puis qui roulent sur mes joues.
Où es-tu toi qui...

Je crois que je prendrai(s) ma flûte tout à l'heure après mon "bain-douche", et que j'improviserai(s) pour lui, pour toi, pour celui qui sait que je l'attends toujours et encore, pour celui qui m'est plus cher à moi-même que moi...

celui pour qui je Souris

moi,

la petite....

30 août 2006 à 21:52


Ce texte a reçu un commentaire que je reproduis ici:

Je les regarde un peu, les stats, mais jamais les mots clés. C'est tellement aléatoire. Je pose tellement de mots qui peuvent attirer ce genre de personnes. Ces mots-clés ne correspondent pas à grand'chose en fait.

"prothèse de jouissance". Oh fabuleuse l'expression. Si tu savais, enfin tu sais, je t'en ai parlé moi aussi de ces gens pourtant brillants que je fréquentais et qui se fourvoyaient dans ces pratiques avilissantes. Il y a des âmes perdues et qui errent à des ruelles humides et sordides. Cela me mettait très en colère, ça ne me rends plus que triste aujourd'hui. Les gens veulent s'aveugler, on n'y peut rien. Vide trop grand de certaines vies, alors on remplit avec n'importe quoi...enfin...je ne sais pas. Tout ces trucs fétichistes, sadiques, ces coups de fouet, ces corps malmenés ça me fiche plutôt les chocottes à vrai dire. Le pire c'est qu'ils croient sincérement que tout ça est AMOUR. J'ai cherché à comprendre, mais je ne supporte pas la complaisance(...)

Chris, 31 août 2006 à 08:29

Posté à 21:40 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire