Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


10 mai 2007

Animateurs liturgiques? (reportage KNTHMH effectué auprès d'un couple d'animateurs liturgiques)

Qu'est-ce que cette activité?

C'est une activité BENEVOLE à découvrir en 9 petits épisodes tournés au cours d'une répétition récente de 3 heures dont un sixième du temps a été filmé puis monté pour esquisser divers aspects de ce service.
Toutes les vidéos sont montées avec le même procédès qui "intemporalise" ces moments dédiés à la l'étude, la mise au point et à la louange
et s'adressent à "toi", ami, visiteur, curieux, passant qui les découvre
"tu" en es le destinataire direct

-----------------

Animation liturgique et histoire personnelle: (Episode 1)


Nous avons été APPELES par la communauté à servir dès le lendemain de notre mariage.
Bien que vivant chacun des handicaps divers, nous continuons ensemble (ne séparant pas qui Dieu a uni!), éclopés radieux préfigurant le royaume des Béatitudes...
Après une période récente de plusieurs années d'adaptation, de rééducations multiples qui seront toujours à poursuivre, nous reprenons et poursuivrons ce service de la louange au sein de nos communautés pour la gloire du Seigneur!

Début de répétition: (épisode 2)

on cherche à s'accorder plus qu'autre chose
à prendre le "pouls" ou la "température" l'un de l'autre
on chante librement un chant que l'on connait déjà bien
en fait le problème c'est que je jouerai à la tribune
et que le guitariste jouera et chantera en bas, à vol d'oiseau environ 40 mètre plus loin et 5 mètres plus bas
il sera sonorisé, moi non, mais je ne l'entendrai que faiblement, le bruit de l'orgue couvrira tout
et pas d'écran ou de moniteur pour le contrôle de quoi que ce soit
nous avons intérêt à tout bien mettre au point

"le vif du sujet" , Réveille les sources (épisode 3)

Pénétration légèrement humoristique dans l'intimité du travail de deux individus battants qui s'aiment (mais le boulot c'est le boulot!) et qui veulent aller de l'avant, faire de leur mieux, non pas pour eux, mais pour que l'assemblée puisse chanter!

C'est un chant que nous travaillons depuis quelques temps
le guitariste est mal-entendant, un déficit auditif important découvert et appareillé depuis plus de 10 ans, une infirmité qu'il surmonte avec beaucoup de patience et de ténacité (pensons avec émotion par exemple à Beethoven qui lui était devenu totalement sourd!)
lors des prestations musicales, il ne peut se servir de ses prothèses qui amplifieraient trop certains sons au détriment d'autres
il faut donc lui parler avec force gestes surtout et lui rappeler souvent qu'il doit articuler, car il ne se rend pas compte par lui-même que sa diction n'est pas assez forte et musclée pour parvenir distinctement à l'oreille des bien-entendants
la justesse de la voix et des accords c'est un autre problème dans ce cas
on le verra ici
on le verra plus loin

l'organiste n'est pas exempte de défauts bien entendu, les répétitions sont faites pour ça! se tromper et recommencer beaucoup


Réveille-répétition-AL3
envoyé par KNTHMH-PROD

Mise en place d'un chant: Gloire à Dieu (épisode 4)

des mesures à 4 et à 2 temps
des refrains semblables
mais des couplets à la mélodie différentes et cependant contenant le même nombre de syllabes et basés sur le même schéma harmonique

bien que nous ayons beaucoup répété convenablement ce chant
lorsque nous voulons y donner la touche finale, la mélodie du troisième couplée semble toujours incertaine
la tessiture un peu trop élevée pour le chanteur et l'assemblée sera révisée à la baisse
donc changement de tonalité
nous ne sommes pas encore vraiment "prêts" pour ce chant qu'il nous faudra pourtant accompagner et diriger le lendemain!

Alors, alors?
le lendemain, au lieu d'accompagner depuis la tribune, je resterai à l'orgue de choeur pour aider l'animateur de chant, de ma voix et de la mélodie jouée à l'orgue au lieu de faire la partie accompagnement, c'est plus prudent


Gloire à dieu-répétition- AL4
envoyé par KNTHMH-PROD

Changements fréquents de tonalité (épisode 5)

En raison des problèmes neurologiques qui sont les miens, lorsque j'accomplis une série de gestes, elle reste imprimée dans mon cerveau un certain temps et il ne m'est pas facile de la déprogrammer.
Je m'explique, passer par exemple d'un chant avec deux dièses à la clé à un autre avec un bémol peut présenter cette difficulté: un certain temps d'adaptation pour que je ne dièse plus les fa et les do, mais par contre que je joue un bémol sur chaque si. Cette difficulté n'existe que lorsque je découvre et lis une partition, si je la joue de mémoire, d'instinct "à la routine" comme on dit, si j'improvise, non, je ne me trompe plus, ou très peu.
Car je regarde mon clavier et je vois quelles notes je joue, donc je place les doigts aux bons endroits, je le leur "ordonne" du regard, alors que si je lis la page, que je n'"entends" pas auparavent dans ma tête ce que je dois jouer, mes doigts retournent tout seuls sur les touches jouées au morceau précédent.
C'est dingue, mais c'est comme ça!

En général j'essaye de jouer de mémoire ou d'improviser sur le moment pour les accompagnements lorsque la phase de déchiffrage et d'étude est dépassée.

Lorsque nous travaillons ensemble guitariste et organiste, nous essayons toujours de nous remémorer les décisions que nous avons prises en répétion avec le choeur, quelques soirs auparavent et de les mettre en pratique, concrêtement et gestuellement

Temps de travail:
Nous avons une répétition d'une heure trente chaque semaine avec le choeur, et une répétition de deux à trois heures entre musiciens.
Mon travail personnel est quotidien, pour l'étude des morceaux d'orgue, flûte, guitare et pour la préparation des improvisations, il peut aller jusqu'à 4 heures d'instrument.


changer tonalités-AL5
envoyé par KNTHMH-PROD

Répétition avec le choeur (épisode 6)

Mon répertoire personnel comprend des milliers de chants, depuis les plus anciens traditionnels ( issus du chant grégorien, des cantiques du XVII et XVIII ème siècles), jusqu'au répertoire moderne:  post 2 ème guerre très inspiré des grands "péplums", des années 60 inspiré par les "negroe spirituels" et "gospels", le répertoire des années 70-90 classique (Berthier), ethno-folk (Akepsimas) et les chants des communautés nouvelles, des JEM, les chants évangéliques, pentecôtistes et ceux du renouveau charismatique international. Egalement les chants liturgiques basques en basque.

Cela ne s'improvise pas, mais se travaille, la plupart du temps, composer les harmonisations , mais sans les écrire, ça serait trop long, trop fastidieux, donc savoir, retenir, retrouver immédiatement au bon moment la bonne réponse à fournir avec mes doigts et mes pieds!

Faire répéter le choeur, c'est lui donner l'envie, et le "ton" à adopter, le "style"
parce que le "chef" ne chante pas, il dirige, et lorsque le "chef" est instrumentiste, le choeur doit chanter en osmose: regards, signe de tête, brêves indications de la main entre deux accords joués, tout est indice, même imperceptible!

Nous travaillons beaucoup, presque sans accompagnement, pour que les voix s'apprivoisent, s'harmonisent, que les choristes apprennent à se gérer. Nous échangeons les rôles aussi pour que plusieurs deviennent animateurs et qu'on obéisse aux différentes façons d'exprimer une volonté d'interprétation ou d'intervention de différents groupes.

Et notre optique principale n'est pas de "briller" d'une manière quelconque mais d'aider l'assemblée à chanter, à reprendre, à apprendre, à répondre. Nous sommes serviteurs de la liturgie et non vedettes et solistes. Beaucoup de travail pour apprendre à "diminuer" pour qu'"Il" croisse, "Il" qui? Celui en qui nous croyons , Celui qui nous fait Vivre, chanter, aimer, danser!

Travail perso chef de choeur (épisode 7)

Temps de travail personnel pendant la pause du guitariste qui est allé faire les photocopies pour les choristes. Je reprends les passages à revoir, je cherche à laisser vagabonder mon esprit sur les structures harmoniques, pour mieux les intégrer et être capable au cours des célébrations de préluder, postluder, introduire, conclure, et bien sûr accompagner correctement. On peut constater lorsqu'il n'est plus là, quel apport le guitariste donnait au chant et à l'accompagnement, par comparaison avec les épisodes 3 et 2 de la série animateur liturgique (plus haut)

J'aime bien lorsqu'on joue tous les deux pour les chants, je suis habituée à ce travail complémentaire, je le trouve harmonieux.
(pour nos voix, ne pas se fier aux enregistrements présents car l'orgue couvre tout, ou alors il faudrait en jouer avec le jeu le plus doux, mais nous répétons avec le jeu fait pour la participation de la foule, en conditions réelles, c'est à dire un jeu puissant et clair en principe)


Travail perso chef de choeur-AL7
envoyé par KNTHMH-PROD

Déchiffrage d'un nouveau morceau (épisode 8)

Je suis abonnée à "Prélude" le magazine de l'ANFOL (fédération des organistes de France)
je viens de recevoir le dernier numéro, et je commence à découvrir l'un des morceaux
Je ne l'ai jamais vu, ni lu, ni entendu.
Je suis dans les mêmes conditions qu'à un examen, un concours d'improvisation, ou tout bêtement qu'au commencement d'une célébration où l'on me passe des partitions que je n'ai jamais vues et que je dois jouer par exemple! (on ne devrait jamais nous donner un programme au dernier moment, mais ça arrive hélas encore plus souvent qu'on ne croit, donc trop souvent) Quoique de plus en plus, nous essayons de faire comprendre que la musique se doit d'être travaillée avant d'être interprétée, et que la bonne volonté ne supplée pas au travail d'instrumentiste ou de choriste ou des deux!

Ce genre de déchiffrage donne rarement une maîtrise totale du style, de la vitesse, de la justesse adéquate, mais permet de se donner une idée de base pour le travail d'interprétation ou d'improvisation futurs.

Sur cette vidéo, on peut constater des problèmes de coordination motrice (fatigue en fin de répétition), mais j'estime avoir fait tellement de progrès moteurs ces derniers temps que je suis satisfaite de pouvoir exécuter cela ainsi d'un premier jet. Le morceau fut joué le lendemain avec beaucoup plus de souplesse, de grâce et de rapidité, mais mes poignets étaient reposés par la nuit de sommeil! important le repos et la décontraction! et puis je savais ce que j'étais entrain de jouer!

Etude d'une partition de Zipoli, compositeur du XVIII ème siècle (épisode 9)

Là on n'en est plus à un déchiffrage, mais à l'étude, pas encore à l'interprétation des variations. J'essaye de lire attentivement.
Au montage je me suis amusée à alterner des mouvements lents/rapides, flûte/ doublette.
Le résultat final sera peut-être éloigné de ce travail, mais je n'en suis pas encore là.

C'est la fin du temps de répétition qui a duré 3 heures, et dont il fut enregistré environ un sixième du temps de travail.

notre organiste liturgique ne se prend pas constemment au sérieux, elle est très facétieuse, elle pense que la louange passe par son travail sérieux mais qui peut aussi être présenté de façon humoristique pour l'expliquer en clips vidéo, mais conçoit que cela puisse ne pas être au goût d'autrui. Ne "tirez pas sur l'organiste!!!"

NB: Zipoli est un auteur liturgique, jésuite.
Il a composé ses oeuvres pour les offices.
Notre organiste étudie ses oeuvres non seulement à l'orgue mais à la flûte, elle les a jouées à la flûte, accompagnée à l'orgue, mais ceci est une autre histoire...
et pour le moment ne peut être en même temps flûtiste ET organiste

(reportage KNTHMH effectué auprès d'un couple d'animateurs liturgiques-Mai 2007)


A suivre d'autres épisodes à venir filmés au cours d'autres répétitions ou célébrations, toujours dans le même esprit: observation et humour

(de toutes façons, "A Dieu seul la gloire!")

Posté à 06:36 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire