Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


21 janvier 2006

4e Jour Du passé à l’avenir: pardon et guérison des mémoires

Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois (Mt 18, 22)

Prière

Dieu de réconciliation, aide-nous à surmonter les déceptions et l’amertume qu’ont accumulés en nous les échecs et les péchés du passé. Enseigne-nous ton pardon pour que nous puissions en toute humilité rechercher la réconciliation avec Toi et avec notre prochain. Renforce en nous l’amour du Christ, source et garant de l’unité de ton Eglise. Amen.

Le pardon ne se mesure pas, il est inépuisable comme l’amour de Dieu : jusqu’à soixante-dix fois sept fois. Dans leur cheminement œcuménique, nos communautés sont appelées à témoigner de la miséricorde de Dieu dans ce qu’elle a d’infini.

Les scribes et les pharisiens ne voient en la femme adultère que la chute et le péché. Ils l’identifient avec son passé. En même temps, ils refusent de reconnaître leur propre passé et leurs propres péchés. Jésus nous invite à ne plus jeter la première pierre, à ne plus condamner et, finalement, à ne plus pécher. Notre recherche de l’unité se fonde sur cet appel.

Le Psalmiste implore le pardon de Dieu, étant lui-même profondément troublé par son passé. Il reconnaît ses torts et demande à Dieu de ne pas l’abandonner. Il se sent aussi responsable des autres et désire leur indiquer les chemins de la vérité et d’une vie droite afin qu’ils puissent, eux aussi, se réconcilier avec Dieu.

Jonas exhorte les habitants de Ninive à se conduire honnêtement en confessant leur égocentrisme, leur mépris du bien et leurs actes de violence. Il adresse cet appel à la ville entière et à tous ses habitants. Chacun doit se convertir de son mauvais penchant et de la violence qui encore reste attachée à ses mains.

Commentaire

La reconnaissance des péchés du passé, la grâce du pardon et le rétablissement de la communion sont les thèmes qui reviennent dans ces textes. Dans leurs relations mutuelles, nos communautés chrétiennes portent encore les traces d’un passé marqué par la faiblesse humaine et le péché. Certaines blessures sont en voie de guérison, d’autres sont encore source de douleur et de division. La confrontation avec le passé peut être difficile et exiger un sincère examen de conscience, aussi bien des personnes que des communautés. C’est pourtant le cheminement que Dieu veut accomplir avec nous pour que nous soyons davantage son peuple d’élection et pour que la paix du Christ règne dans nos cœurs et entre nous.

Jon 3 Repentance de Ninive, la grande ville

Ps 51 (50) Un appel à la miséricorde

Col 3, 12-17 Par-dessus tout, revêtez l’amour

Jn 8, 1-11 Moi non plus, je ne te condamne pas

Posté à 06:45 - Découverte oecuménisme - unité - Commentaires [4] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

    Bonjour,

    Comme je vs l'ai dit, je passe ts les jours sur votre blog.

    Qui se cache derrière ces écrits??? je suis très intriguée...

    Si vs le voulez, je vs laisse mon adresse: shakti_t@hotmail.com
    Bon dimanche!

    Posté par Shakti, 22 janvier 2006 à 09:26
  • Répondre

    Je vais vous répondre Shakti, en ce moment beaucoup de choses à faire et à vivre! Je suis âssée chez vous il y a quelques temps et n'ai pu récidiver depuis.
    Je note votre adresse mail, et je le fais dès que possible.
    Ceci dit, je ne me "cache" pas!

    Je suis fille d'Afrique, mais aussi du Dolpo.
    Je suis héritière des religions du Livre (Judaïsme, Christianisme, Islam) et de celle que vit le Dalaï Lama. Personnellement, j'ai choisi: mon Sauveur est Jésus Christ, vrai Dieu, vrai Homme, mon Epoux Bien-Aimé, comme l'Epoux de l'Eglise. Mon Epoux mystique, car il m'a donné un époux terrestre que j'aime passionnément.
    Mais je respecte tous les hommes quels que soient leur origine, leur sexe, leur pratique, leur foi ou leur non-foi.

    La base de ma foi est ma foi en l'Homme, toute personne est réputée mon "frère" (ou ma "soeur") puisque du genre humain comme moi.J'aime à priori toute personne humaine d'amour fraternel, certaines d'amitié. C'est une préférence dans mes options fraternelles. Jésus avait certains disciples pour amis, d'autres non.

    Toute personne a droit à respect, considération, accueil, tendresse, écoute, expression et liberté
    (définition:dans la mesure où cette liberté n'entrave pas celle des autres- la licence n'est pas liberté par exemple).

    Dans ce carnet, je m'exprime en fonction de mes options préférencielles: mon amour de l'Homme, de tout Homme, de tout l'Homme, un essai de compréhension des diverses religions du livre, et de sagesse venue d'Asie. Mon amour du dialogue, de l'unité, du faire posément ENSEMBLE!

    Aimer et respecter l'autre, l'accueillir ne signifie pas être un caméléon et changer de couleur auprès de chacun de mes amis ou des personnes de rencontre.
    Cottoyer et accepter les autres ne signifie pas mettre sa foi en berne ou sous le boisseau.

    Vivre sa foi n'est pas multiplier les paroles, convaincre, défendre ou attaquer, pourfendre et prouver! mais garder l'espérance quoi qu'il arrive, tenir bon quelles que soient les circonstances et garder l'amour envers et contre tout. Celà veut donc dire vivre avec TOUS, au milieu d'eux, comme eux, en pardonnant constemment, d'abord à soi-même! et oui! puis à l'autre, mon frère, ma soeur, mon semblable, embarqué pour un bon moment dans le même vaisseau "terre", pour un passage vers ailleurs...Ailleurs...Au-delà

    Vivre tous les combat humains, terre-à-terre, quotidiens comme chacun, avec chacun, dans la perspective de ce qui fuit et qu'on ne peut "retenir" et dans celle de ce qui est "permanent", non illusoire, mais en continuel construction, création, devenir.
    L'Eternité s'origine dans le présent, dans chaque présent. Vivre chaque présent comme un cadeau à utiliser le mieux possible! (aussi diffficile ou douloureux puisse-t-il être!)

    Merci d'être aussi assidue à ce carnet spirituel.

    Posté par jubilacion, 24 janvier 2006 à 03:22
  • Merci

    D'avoir pris le temps de me répondre et bravo de tous vos propos, de vos érits, de votre travail...
    "Mon amour du dialogue, de l'unité, du faire posément ENSEMBLE!": c'est un peu mon objectif!

    à très bientôt

    Posté par Shakti, 25 janvier 2006 à 14:58
  • merci

    Shati, et à bientôt quand tu veux.

    Posté par jubilacion, 26 janvier 2006 à 01:16

Poster un commentaire