Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


21 janvier 2008

L'abbé Pierre nous a quittés il y a un an déjà!

Abbé Pierre : qui était-il vraiment ?

Il y a un an, le 22 janvier 2007, disparaissait l'abbé Pierre. Lors du terrible hiver 1954, lorsqu'il lance son appel sur RTL et obtient une " insurrection de la bonté ", avec 500 millions de francs de dons venus de toute la France et dix milliards de francs de crédit de l'État pour construire 12 000 logements d'urgence pour les défavorisés, c'est un miracle. Mais, si l'on y regarde de près, sa vie aussi semble être une succession de miracles...

Un adolescent hors du monde
Un adolescent hors du monde Déjà exceptionnel dès l'enfance dans sa foi, le futur abbé Pierre, de son vrai nom Henry Grouès, a à seize ans un " coup de foudre avec Dieu ", pour reprendre ses propres mots, et décide d'entrer en religion, même s'il doit attendre parce qu'il est trop jeune.

Il renonce à dix-neuf ans, par acte notarié, à sa part du patrimoine familial et distribue tout ce qu'il possède aux oeuvres de charité. Son entrée dans les ordres se fait peu après.

Un modeste propulsé dans les médias
Un modeste propulsé dans les médias Son appel de 1954 est resté dans l'histoire. Modeste, il précise que : " Il y a cinquante ans, tous sortaient à peine des atrocités de la guerre. Tous avaient dû fuir, chacun se sentait proche des réfugiés. Les gens se rappelaient la souffrance et la peur. Ils étaient davantage prêts à réagir ".

Cet homme qui ne cherchait rien pour lui, mais tout pour les pauvres, est désigné pourtant dix-sept fois par les sondages " personnalité préférée des Français ", ce qui est à la fois pour lui, selon ses mots, " une arme et une croix ".

Il échappe aux dangers...
Il échappe aux dangers... Il échappe à la mort dans le jeune âge

Surtout, les maladies et accidents nombreux qu'il va connaître vont lui donner une image de miraculé. Né en 1912, il était en effet dès l'enfance d'une santé fragile, échappa à une pneumonie et frôla plusieurs fois la mort. Il atteindra pourtant vaillamment ses 95 ans !

Il échappe aux dangers de la montagne

Pendant la guerre, il fait passer en Suisse des familles juives et des hommes qui veulent continuer le combat contre l'Allemagne depuis l'étranger (dont le frère du général de Gaulle).

Au cours d'un de ces trajets clandestins en montagne, il tombe dans une profonde crevasse, mais en réchappe, miraculeusement indemne.

Il échappe aux nazis

En 1943 ensuite, après avoir créé des maquis en Chartreuse et dans le Vercors, il est arrêté par les Allemands à Cambo-les-Bains, dans les Pyrénées. Mais il leur échappe, réussit à passer en Espagne puis à gagner le Maghreb pour rejoindre le général de Gaulle et continuer la lutte.

Il échappe aux accidents d'avion

En 1950 en Inde, les moteurs de l'avion dans lequel il voyage tombent en panne. Il échappe de justesse à un accident mortel, l'atterrissage d'urgence ayant permis la survie du pilote et des passagers.

Il échappe à la noyade

En 1963, nouveau drame : le bateau qui le transportait sur le rio de la Plata, entre l'Argentine et l'Uruguay, coule. Quatre-vingts passagers perdent la vie. Mais lui survit, accroché pendant des heures à un bout de bois à l'aide de son couteau suisse !

...mais il n'échappe pas à Dieu

L'abbé Pierre disait donc que son ange gardien avait eu fort à faire, mais que Dieu voulait certainement qu'il puisse poursuivre ses missions sur terre.

À la fin de sa vie, il aspirait pourtant profondément au repos : " Je vis dans l'impatience de la mort. Récemment, le médecin m'a dit : 'Il n'y a pas de raison que vous ne viviez pas encore plus vieux que M. Pinay.' Je suis reparti avec un cafard monstre : sans blague, il faut encore tirer la charrette pendant tout ce temps ! [...] Nombreux sont ceux qui vivent la mort comme une séparation. Oui, c'est une séparation pour nous, qui restons. Mais pour celui qui vient de mourir, il va connaître la rencontre la plus fantastique que l'on puisse imaginer : la rencontre avec Dieu ". C'est fait depuis un an : le rendez-vous était pour le 22 janvier 2007...

source

Posté à 20:48 - Découverte christianisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire