Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


27 janvier 2007

Il nous a quittés, mais restera présent dans nos coeurs: l'Abbé Pierre

En hommage


L'abbé pierre
envoyé par lilalilou

Hommage à l'abbé Pierre mort
envoyé par INFOCOM-Net

Fondateur des compagnons d'Emmaüs, résistant, ancien député et défenseur des exclus, l'abbé Pierre, de son nom Henri Grouès, est décédé ce lundi 22 janvier 2007 à 05H25 à l'âge de 94 ans à l'hôpital parisien du Val-de-Grâce où il était hospitalisé depuis une semaine.

Il avait fondé la première communauté Emmaüs en 1949. En février 1954, il lança un appel resté célèbre sur les ondes de Radio-Luxembourg en faveur des sans-abri. Il fut longtemps la personnalité préférée des Français.

A 18 ans, il distribue son patrimoine et rejoint les Capucins, le plus pauvre des ordres mendiants. Résistant actif sous l'Occupation - où il adopte son pseudonyme - il choisit la politique à la Libération et est élu député jusqu'à sa démission en 1951. Il consacre ses indemnités parlementaires au financement des premières cités d'urgence.
En 1949, il a l'idée de génie de créer la communauté Emmaüs.

Hiver 1954 : Une femme meurt de froid dans la rue. L'abbé lance un appel pathétique en faveur des sans-abri sur les ondes de Radio-Luxembourg qui suscite un gigantesque élan de solidarité. Le religieux comprend alors le poids des médias.

Revenu sur le devant la scène dans les années 80, il soutient Coluche et ses "Restaurants du coeur", martelant qu'"avoir faim à Paris est intolérable".

Promu Grand officier de la Légion d'Honneur en 1992, il repousse cette distinction avec fracas - il ne l'acceptera qu'en 2001 - pour protester contre le refus du gouvernement d'attribuer des logements vides aux sans-logis, coup d'éclat qui contribue à faire appliquer la loi de réquisition.
Aucune souffrance ne le laissait indifférent : en 1993, il écrit au président Mitterrand pour réclamer une intervention militaire en Bosnie-Herzégovine, où, dit-il, "les limites du crime sont dépassées".
Trois ans plus tard, il provoque le désarroi chez ses proches en apportant son soutien au philosophe Roger Garaudy, auteur d'un livre révisionniste. Puis il s'explique et se repent.

source

Un militant du droit au logement nous a quitté.
Déclaration d’Olivier Besancenot. L’abbé Pierre vient de disparaître. Au nom de la LCR, je salue son action inlassable en faveur des déshérités, des sans-abri. Depuis l’appel lancé en 1954, il était devenu un militant infatigable du droit au logement pour tous, n’hésitant pas à payer de sa personne en s’engageant personnellement, en soutenant les actions de réquisition, comme en 1994 lors de l’occupation d’un immeuble rue du Dragon. La fondation, qu’il a créée, joue un grand rôle au niveau associatif dans la lutte pour aider les plus démunis. Aujourd’hui, l’abbé Pierre est couvert de louanges par l’ensemble de la classe politique, y compris par ceux et celles qui n’ont rien fait, ou si peu, quand ils étaient au pouvoir, par ceux qui n’appliquent pas la loi sur les 20% de logements sociaux dans leur commune.

Le droit au logement pour tous est toujours à conquérir comme le montre le mouvement des « Enfants de don Quichotte », le campement du canal Saint-Martin à Paris et dans beaucoup de villes. L’application de la loi de réquisition des logements vides, la construction des centaines de milliers de logements sociaux manquants : c’est le combat qu’il faut mener aujourd’hui.

source: deux commentaires de pcfie sur cette page

"Mes amis, au secours !"
envoyé par bajou3000

Posté à 04:37 - Découverte christianisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire