Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


30 décembre 2006

Les quatre fruits de la prière

Lors d'une rencontre avec Frère Jacques, bénédictin à l'abbaye de La Pierre-Qui-Vire, dans l'Yonne, celui-ci disait à propos de la prière qu'elle donnait quatre fruits.

Le premier fruit est la PROXIMITÉ. Dans la prière, on s'approche du Seigneur" Alors si tu appelles, Yahvé répondra.
Si tu cries, il dira :
"Me voici {". )) (Isaïe 58, 9.)
Elle offre aussi de se tenir dans la compagnie de ceux qui aiment et recherchent Dieu.

Le second fruit: la prière permet que nous soyons EXAUCÉS. Recevoir ce que nous demandons, ce à quoi nous aspirons sans le formuler. " Demandez et vous recevrez et votre joie sera complète. " (Jean 16, 24.) Cependant, Dieu attend parfois pour nous donner. Ou nous donne d'une façon que nous n'attendons pas.

Le troisième fruit: la prière apprend la PERSÉVÉRANCE. La prière peut être difficile, aride, elle peut être aussi heureuse. C'est la rencontre avec Celui que l'on ne voit pas, que l'on n'entend pas. Il y a des déserts qui peuvent être longs. Le peuple d'Israël y a séjourné.

Il est alors périlleux d'y tenir seul, notre faiblesse a besoin d'aide. Il est impératif de se fixer une règle de prière, par exemple, tant de minutes, par jour. Cette exigence est l'indice de notre faiblesse, mais elle est aussi un rempart contre l'enthousiasme qui enflamme et disparaît comme un feu de paille.

Prier à plusieurs aide. Encouragez-vous et discernez la volonté de Dieu, préconise le bénédictin qui avoue qu'un moine a les mêmes difficultés et distractions que le commun des mortels. Enfin, entre sécheresse et tiédeur, l'ennui peut s'installer. Le cœur ne suit plus ce que dit la bouche. Faire la volonté de Dieu, même quand on a l'impression qu'il se retire et qu'il ne reste que le néant. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus a vécu cette nuit de la foi et a persévéré.

Le quatrième fruit: la prière apprend l'HUMILITÉ. Il faut arrêter de réfléchir pour être avec le Seigneur. Il est là, j'écoute. Je me tiens en présence de Lui, de sa Parole. Redire ensuite une phrase pour la garder dans son cœur aide à persévérer dans la prière.

Frédérique FERRÉ-LABAEYE.

Posté à 06:32 - Prières - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire