Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


27 décembre 2006

Saints innocents - 28 décembre - et St Raphaël, l'Archange médecin

Sts Innocents- 28 décembre

Ce sont les victimes du roi de Judée, hérode le Grand. Lors de la venu des mages qui veulent adorer le « roi de Juifs » à Bethléem, en informent Hérode, ce roi fait par les Romains. Craignant un futur rival, Hérode ordonne de tuer tout les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans ce qui en dépendait. 

Ainsi s'accomplit l'oracle de Jérémie :
« Une voix dans Rama s'est fait entendre, pleur et longue plainte : c'est Rachel pleurant ses enfants ; et elle ne veut pas qu'on la console, car ils ne sont plus ».

Matthieu établit un parallèle entre l'enfance du Christ et celle de Moïse. Tous deux naissent lors d'un massacre des enfants d'Israël (Ex 1,22). Le bébé qu'était Jésus échappa au massacre. L'ange du Seigneur était en effet apparu à Joseph dans un songe pour lui dire : « Lève toi, prends l'enfant  et sa mère ; fuyez en Égypte, et restez-y jusqu'à ce que je te prévienne ». Ainsi la cruauté d'Hérode n'atteindra pas son but. Là aussi Matthieu établit un parallèle, tous deux pénétrèrent en Égypte (Ex 3,10 - Mt 2,13-14) ; l'un et l'autre réalisent la parole « j'ai appelé mon enfant d'Égypte » (Mt 2,15 ; Os 11,1).


Auguste disait d'Hérode : « Mieux vaut être le goret d'Hérode que son gosse », en effet le roi ne tuait pas les porcs, animaux impurs. 

Prudence, Poète Latin et chrétien (348 - 405) a composé cette hymne en l'honneur de ces martyrs.
« Je vous salue, Fleurs des martyrs, qu'a l'aurore de votre vie l'ennemi du Christ arracha, comme le vent les roses naissantes. Première victimes du Christ, doux troupeau d'agneaux immolés, vous jouez, devant l'autel même, avec vos palmes et vos couronnes.
Gloire soit à toi, ô Seigneur, à toi qui est né de la Vierge ; gloire au Père et au Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Amen. » 

source

°°°000°°°

°°°000°°°

**St Raphaël, Archange

Saint Raphaël est un archange bienveillant qui a remède à tout, modèle parfait de l’ange gardien, messager lumineux de la miséricorde divine !…

Extraits du Livre de Tobie:

Tobie sortit donc chercher un homme connaissant bien le chemin pour aller avec lui en Médie. Il sortit et trouva devant lui l’ange Raphaël, et il ne savait pas que ce fut un ange de Dieu.

Prier pour les maladies physiques et psychiques;
Prier pour les handicapés de la vie...

Références bibliques :

Job 13, 23-25 / Job 16, 12-14 / Job 19, 6-8 / ps. 37 / ps. 68 / Dt 30,19 / Gal 6, 2-5 / Gal 5, 22-24 /

sainte Thérèse de Lisieux L.T.190 / Évangile de la vie : Jean-Paul II

.

Invocations :

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Séraphins, que le Seigneur nous rende dignes d'être enflammés d'une parfaite charité. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Chérubins, que le Seigneur nous fasse la grâce d'abandonner la voie du péché et de courir dans celle de la perfection chrétienne. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Trônes, que le Seigneur répande en nos coeurs l'esprit d'une véritable et sincère humilité. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Dominations, que le Seigneur nous fasse la grâce de dominer nos sens et de nous corriger dans nos mauvaises passions. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Puissances, que le Seigneur daigne protéger

nos âmes contre les embûches et les tentations du démon. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur admirable des Vertus Célestes, que le Seigneur ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais qu'il nous délivre du mal. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Principautés, que le Seigneur remplisse nos âmes de l'esprit d'une véritable et sincère obéissance. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste des Archanges, que le Seigneur nous accorde le don de la persévérance dans la foi et dans les bonnes oeuvres pour pouvoir arriver à la possession de la gloire du paradis. Amen.

Par l'intercession de saint Michel et du chœur céleste de tous les Anges, que le Seigneur daigne nous accorder d'être gardés par eux pendant cette vie mortelle pour être conduits ensuite à la gloire éternelle du ciel. Amen.

Réflexions :

Introduction :

"Les arbres et les rochers t'enseigneront des choses que ne t'enseigneront point les maîtres de la science" (Bernard de Clervaux).

"Si vous connaissiez les mystères de la chambre du malade", nous dit Marthe Robin.

L'école de Marie au pied de la Croix est une école de Sagesse et de Compassion, en présence, au seul Père qui nous ait été donné.

Il nous faut comprendre le pourquoi des choses; le pourquoi de nos effondrements, physiques et psychiques; le pourquoi de nos choix de vies. Mais faisons-le dans la douceur, sans révolte.

Sous le regard et dans la présence de la Cour Céleste, essayons de comprendre le pourquoi "tomber malade", pourquoi l'atteinte du corps, pourquoi la maladie psychique, pourquoi rejeter la vie dans l'avortement.

En demeurant petit dans l'épreuve, nous serons comme un petit enfant que tout menace mais dont les Anges voient la face de Dieu en permanence!

L'"offrande de l'épreuve", de toute épreuve, est un mystère qui nous renvoie au mystère de la Passion.

( prière de Marthe Robin dans la partie " prières").

Et il nous est demandé et donné de remercier, de bénir, pour cette offrande.

Bénir! Au fond, la bénédiction favorise la guérison intérieure à partir du moment où on accepte de donner à Dieu tout ce qui en nous est colère, amertume, révolte et que nous Lui permettons d'œuvrer en nous.

Bénir, c'est remettre en soi l'amour de Dieu là où on l'a enlevé!

Il est donc important de faire mémoire dans les temps de nos vies, de nos relations avec Dieu, de nos relations avec les autres, de nos relations à nous-mêmes.

Si on néglige de faire mémoire dans les épreuves, ( de maladies, de familles, personnelles; comme le suicide, l'euthanasie, l'avortement ) on aboutit à l'oubli du sens du " pourquoi cela arrive-t-il?". On en arrive à oublier que nous sommes des êtres d'amour et donc appelés à retrouver Dieu dans tous les évènements de nos vies .

Retrouver Dieu et demeurer ainsi au cœur de l'Alliance!

C'est justement au cœur de l'Alliance que Notre Père et l'Église nous offrent le sacrement des malades.

Oui, merci Père, pour le sacrement d'amour que tu donnes à nos maladies . Tu nous offres un sacrement destiné à ceux qui sont confrontés à l'épreuve. Tu nous offres par là un moment privilégié à nous autres croyants, au sein d'une communauté fraternelle. Tu nous offres avec le prêtre, de pouvoir compter sur la présence de frères pour réaliser au service de l'Église, notre vocation comme membres souffrants du Corps du Christ: "Qui invoquera le nom du Seigneur sera sauvé." (Rm 10,13)

Quand on se sent abandonné dans le pourquoi de la souffrance et de la maladie, sainte Thérèse de Lisieux nous interpelle : " Cher petit agneau, ( répondit le Bon Pasteur) j'exaucerai ta demande, bientôt, oui bientôt, je prendrai la bergère et son agneau; alors pour l'éternité vous bénirez l'heureuse souffrance qui vous aura mérité tant de bonheur, et moi-même, j'essuierai toutes larmes de vos yeux ! " (L.T.190)

Tout de suite, le mystère de l'adoption de la brebis perdue ou éperdue se présente à nous.

Joseph gardien de l'Agneau en témoigne. A chaque instant de notre existence, comme papa, comme maman, nous pouvons remplir cette vocation première au-delà de la parenté génétique: Être adoptifs de la vie!

Comment considérer les ténèbres qui nous entourent autrement que par cette adoption de l'amour dans la souffrance!

Les Ténèbres et nuits physiques; les ténèbres et nuits psychiques, la nuit de la solitude qui conduisent à la dépression, à la maladie mentale.

"Je pars pour un pays où l'on ne parle qu'une seule langue, celle de l'amour" ( Jean XXIII ).

La peur, le stress, l'anxiété, l'angoisse, constituent la spirale du doute, du sentiment d'être rejeté, du refus. Ils constituent une porte ouverte par laquelle s'engouffrent la névrose, l'abandon, l'insomnie, la culpabilité, le remords, l'interprétation, l'anorexie, la boulimie...

Veillez, car vous ne savez ni le jour, ni l'heure, laissez vos lampes allumées, que la pénombre ne s'installe, que le doute ne vous envahisse: "Soyez sobres, soyez vigilants: votre adversaire, le démon, comme un lion qui rugit, va et vient à la recherche de sa proie. Résistez-lui avec la force de la foi."(1P 5, 8-9a)

Car le danger de la porte ouverte sur le froid et l'obscurité, c'est le regard jeté en arrière, le retour en arrière avant l'épreuve, avec la colère, le regret, la tristesse, le désespoir, le remords, et finalement la stérilité, la désertification. A tout désert, Jésus nous dit: " Viens! Suis-moi "(Jn. 21,19). (Attention ne confondons pas le temps du désert avec la dépression. Car ce passage au temps de la désolation peut être un temps à vivre dans la foi la fructification de choses nouvelles. Ce temps de désert est un don pour la sanctification).

L'essoufflement, l'épuisement, dans le retour en arrière, se fait souvent dans la lutte contre une spirale biologique instable, un tracas excessif, une rentabilité excessive, une recherche absolue de la performance, le harcèlement... Tout le risque réside dans le fait que cette "descente aux enfers" fissure l'image de soi jusqu'à la dévalorisation avec tout le cortège des douleurs et des souffrances que cela entraîne.

Or,"Tout ce que Dieu a fait, a été fait dans la beauté et la mesure" (Isaac le Syrien). Dieu n'a pas donné à l'homme le pouvoir de dominer sur la vie, ni à la femme de dominer la vie. Il ne leur a pas donné esprit de décision sur la vie.

Ainsi, l'interruption d'une vie ne peut se faire que quand tous les résultats des tentatives proposées auront été décevants. Un juste respect de la vie humaine n'exige pas davantage.

La blessure du vide, du manque, issue d' un refus de maternité pendant les premiers mois, d'un isolement de la maman, de la naissance d'un enfant prématuré, d'une grossesse qui suit un avortement ou une fausse couche, d'un avortement, est une blessure importante que l'on peut comparer à une blessure de mort. Le ventre qui donne la vie a généré la mort ou s'est retrouvé "assassiné "par un entourage discriminatoire.

La maman crie, hurle, avec son enfant: " Que ne m'a -t-on fait mourir dans le sein de ma mère! Que ne m'a -t-elle servi de tombereau! Que n'est-elle restée éternellement enceinte!" ( Jr 20,17 )

La nuit des saint Innocents nous hante. Nous nous sentons honteux, témoins silencieux, porteurs de vie égocentrique devant l'enfant étouffé par trop d'amour, l' enfant mort prématurément,

l'enfant avorté, l' enfant mort subitement, l' enfant " calculé", l' enfant "erreur" dans un parcours"logique"( contraception).

Les sanglots de la vie sont assourdissants.

L'enfant est handicapé physique. L'enfant est handicapé psychiquement.

Je pleure la vie, je contemple la mort. Je donne à l'enfant un prénom du silence. Non, le ventre qui a créé la mère était un ventre de vie! Alors, nos regards se tournent vers cette vie qui nous a faits. Nous regardons vers Marie de Nazareth.

En ton sein, Vierge Marie, comment pouvons-nous renaître? Comment renommer le ventre maternel du nom de l'espérance?

Marie nous enseigne qu'elle tire de la Croix de son fils, le bois de nos croix. Car le chemin par lequel Jésus nous est donné est aussi le chemin par lequel nous allons à lui.

Notre identité en effet, ne réside pas en nous mais dans le Christ! :" Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Ces choses anciennes sont passées, voici que toutes choses sont devenues nouvelles" ( 2 Cor 5,17 ).

Merci Marie, car tu es un canal de la grâce pour nous. Merci de ré-interpeler notre baptême: gloire à l'enfant qui nous est donné et que nous pouvons nommer dans l'Eucharistie"!

Oui, Seigneur, viens visiter ton peuple !

Que par maman Marie, nos mères de la terre te découvrent et s'élancent vers toi pour proclamer un apostolat de la maternité !

En résumé

Dans les épreuves quelles qu'elles soient, posons-nous la question: comment aborder la souffrance dans le respect ?

Un début de réponse serait de dire qu'il serait bon de ne pas se laisser envahir par une spiritualisation dans la façon de voir la maladie. Car nous sommes un ensemble corps-esprit et donc un ensemble dans lequel l'Esprit agit.

Si nous voulons aider notre frère, il ne faudra pas négliger chez lui ce qui est fragile. Il nous faudra donc éviter que le spirituel soit mal compris ou mal à propos quand celui qui souffre n'est pas prêt à le recevoir ou à le reconnaître.

Un simple moment offert à Jésus peut en effet agir plus qu'une spiritualité à outrance !

Prenons donc le temps de regarder notre frère malade avec patience; de le redécouvrir; de regarder sa relation avec lui-même et avec les autres sans critique.

La charité est tant finalement le ciment le plus important de l'équilibre psycho-corporel : "Nous qui sommes du jour, soyons sobres; revêtons la cuirasse de la foi et de la charité, avec le casque de l'espérance du salut." (1 Th. 5, 8b)

La charité étant un fruit de l'amour: l'amour est donc un excellent remède !

"Le commandement de Dieu, c'est croire au nom de son Fils Jésus-Christ et nous aimer" (1 Jn 3,23) Face à celui qui souffre, il nous faut donc être présent, attentif, tenir bon, éviter les beaux discours, ne pas juger. Bref, il nous faut regarder, considérer l'autre tel qu'il est, en le respectant, en l'accueillant.

Et demeurant ainsi dans l'amour, nous ferons appel à la compassion.

Notre présence à Dieu se fera donc sans écraser notre frère, en le laissant libre, sans marchandage à la foi.

Car Notre Père nous attend dans la liberté des enfants de Dieu, dans le discours de la foi.

Notre frère ou notre sœur sera donc considéré dans la liberté et le discernement.

(C'est pourquoi dans l'écoute du malade nous ne mêlerons pas les deux niveaux: conversion et guérison.)

Dieu est une lampe pour les pas! Il nous éclaire le chemin de l'espérance.

L'espérance de guérir dans est le pardon donné. L'espérance de regarder Jésus avec le cœur et dans le cœur. L'espérance de vivre le moment idéal pour donner le pardon à soi-même, aux autres, à sa famille, et donc à Dieu!

Car il nous faut nous tenir prêts à paraître devant Dieu et veiller dans la Foi, l'Espérance et la Charité à tout instant de notre vie terrestre..

°°°000°°°

Temps de célébration pour les St innocents:

Antienne : Dt.30,19

Je prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: je te propose la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que toi et ta postérité vous viviez, aimant le Seigneur ton Dieu, écoutant sa voix, vous attachant à lui.

Première lecture : Gn.1, 27-28a

Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit.

Psaume ( 139  13-17)  138

C'est toi qui m'as formé les reins,

qui m'a tissé au ventre de ma mère;

je te rends grâce pour tant de mystères:

prodige que je suis, prodige que tes oeuvres.

Mon âme tu la connaissais bien,

mes os n'étaient point cachés de toi,

quand je fus fait dans le secret,

brodé au profond de la terre.

Mes actions, tes yeux les voyaient,

toutes, elles étaient sur ton livre;

mes jours inscrits et définis

avant que pas un d'eux n'apparut...

Deuxième lecture : Ga 5, 22 et Ga 6, 2 et 5

Mais le fruit de l'Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi: contre de telles choses il n'y a pas de loi....Porter les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la loi du Christ...

Car tout homme devra porter sa charge personnelle.

Évangile : Mt 24, 42-44 et Mt 25, 31 et 34-36.

"Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître... Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, escorté de tous les Anges, alors il prendra place sur son trône de gloire... Alors le Roi dira à ceux de droite: Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde. Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli, nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir."

Intercessions :

R/  Nous t'implorons Seigneur de gloire.

Venez, adorons le Christ en sa naissance: il est la gloire des saints Innocents

-Vêtus de blancs, ils marcheront avec le Seigneur, car ils sont innocents.

Rendons gloire au Christ dont la splendeur est chantée par la bouche des enfants, des tout-petits, et acclamons-le

-Tu as fait des enfants martyrs les prémices de ton royaume, accorde-nous de trouver une place parmi les convives.

Enfant tu as connu l'exil, la persécution

-Veille sur l'enfance en proie à la famine, à la guerre, au malheur.

Que le désert de nos maladies physiques ou mentales nous conduise au mystère de la solitude dans le face à face

-Que notre offrande soit portée par Ton Ange en présence de Ta gloire.

Père, garde nous dans la présence de la Cour Céleste dans nos épreuves et maladies

-Que notre offrande soit portée par Ton Ange en présence de Ta gloire.

Père, aide-nous à découvrir la vie que tu nous donnes dans les maladies et les deuils. Apprends-nous que toute mort est: entrée dans la vie

-Oui, mon enfant ton nom est inscrit dans les Cieux.

Père, enseigne-nous à l'image de saint Joseph, le juste par excellence à être ajustés dans nos relations humaines et de comprendre la grâce de l'adoption

-Oui, mon enfant, ton nom est inscrit dans les Cieux.

Louis et Zélie Martin, parents de sainte Thérèse de Lisieux, aidez-nous dans nos nuits physiques et mentales

-Oui, mon enfant, ton nom est inscrit dans les Cieux. R/

Intercessions libres...

  • Puisque en ce jour Seigneur, les saints Innocents ont annoncé ta gloire, non point par la parole, mais par leur seule mort, fais que notre vie tout entière témoigne de la foi que notre bouche proclame.

Dans ta sagesse admirable, Seigneur, tu assignes leurs fonctions aux Anges et aux hommes; fais que nous soyons protégés sur cette terre par ceux qui dans le ciel servent toujours devant ta face...

  • Notre Père

  • 10 Ave Maria

  • Gloire au Père

Prières

Sache mon enfant, que les plus grands obstacles à la sainteté sont le découragement et l'inquiétude. Ils t'enlèvent la possibilité de t'exercer à la vertu. Toutes les tentatives réunies ne devraient pas, même un instant, troubler ta tranquillité intérieure. Quant-à l'irritabilité et au découragement, ce sont là les fruits de ton amour propre. Il ne faut pas te décourager, mais t'efforcer de faire régner l'amour de ton Dieu à la place de ton amour propre. Confiance donc, mon enfant, tu ne dois pas te décourager. Viens me demander pardon puisque je suis toujours prêt à te l'accorder. A chaque fois que tu me le demandes, tu célèbres ma Miséricorde. (Sainte Faustine)

Offrande de l'épreuve

Ô Jésus, tu étais Dieu et ton amour t'a pressé de te faire homme! Homme et Dieu tout ensemble.

Ô Jésus, tu as dit: "Personne ne m'ôte la vie, je la donne librement". Je t'en supplie, donne-nous de souffrir et de mourir comme toi, non parce que nous sommes obligés, ni comme des esclaves, mais librement, sainement, amoureusement!

Tu as dit aussi: " On ne peut donner une plus grande preuve d'amour que de mourir pour ceux que l'on aime". Ô Jésus, donne -nous de t'imiter dans nos épreuves, nos maladies, à notre mort.

Que notre mort soit un acte de générosité à ta plus grande gloire, à ton plus grand amour et mieux encore, qu'elle soit un acte d'abandon et d'amour!

Ô mon Dieu, que ma vie de souffrance serve à mes parents, à mes amis, à mes bienfaiteurs, à tous les chrétiens, aux pauvres pêcheurs, aux incroyants, aux orgueilleux, aux persécuteurs, à mes chères paroisses, à ma noble patrie, à l'humanité entière: c'est-à-dire, à Dieu.

Oh non! Ne mourir ni par faiblesse, ni par chagrin, ni à cause de la maladie, mais comme Jésus et avec Jésus: mourir d'amour.

Que ma maladie soit l'amour!

(Marthe Robin)

À Notre Dame de Lourdes

Ô Vierge Immaculée, par votre Assomption vous êtes dans la lumière la plus puissante de la gloire de Dieu. Dans cette lumière vous me regardez profondément, comme vous regardiez Bernadette, vous me souriez parce que vous m'aimez. Donnez-moi des signes de votre intercession toute-puissante auprès de Dieu et de votre bonté maternelle.

Vous qui voyez le passé, le présent et l'avenir de ma vie, vous savez ce dont j'ai besoin pour mon salut. Vous pouvez tout. Je m'abandonne entièrement à vous, ô ma Reine et ma Mère, surtout dans cette nécessité... Je vous recommande aussi tous ceux que Dieu m'a confiés. Amen.

À saint Raphaël**

Glorieux Archange saint Raphaël, grand prince de la Cour Céleste, illustre par les dons de la sagesse et de la grâce, guide des voyageurs sur terre et sur mer, consolations des malheureux et refuge des pêcheurs, je vous supplie de m'assister dans toutes mes nécessités et les peines de cette vie, comme vous avez soutenu le jeune Tobie dans ses pérégrinations.

Puisque vous êtes le remède de Dieu, je vous prie humblement de guérir mon âme de ses nombreuses infirmités, et mon corps des maux qui l'affligent si cette grâce me convient.

Je vous demande en particulier une angélique pureté afin de mériter ainsi d'être le temple vivant du Saint-Esprit. Amen..

--------------------------------------------------------------------------------

Icône : L'Archange saint Raphaël, monastère de l'Annonciation à Nazareth en Galilée : 06/01/91

--------------------------------------------------------------------------------

Pour ceux qui ne peuvent s'engager dans un temps de prière aussi conséquent,

ils peuvent prendre le "temps de prière" journalier suivant, qui leur permettra ainsi de demeurer frères et sœurs du Monastère Invisible des Offrants du Chemin de Marie.

  • Ecce venio, me voici ! Ô mon Jésus, Divin Agneau, perpétuellement immolé sur nos autels pour le salut du monde.

  • 1 Notre Père : suivi de : Dieu Tout Puissant, nous vous offrons les plaies de Notre Seigneur Jésus Christ, pour guérir celles de nos âmes.

  • 5 Je vous salue Marie : suivis de "Ô mon Jésus, pardon et miséricorde, par les mérites de vos Saintes Plaies".

  • Ô Marie, conçue sans péché, aies pitié de nous, pauvres pêcheurs.

Jésus, Marie, sauvez les âmes !

Dieu Notre Père, je te rends grâce pour Louis et Zélie Martin dont le couple fut fidèlement uni, donnant le témoignage d'une vie exemplaire chrétienne, par l'exercice du devoir d'état et la pratique des vertus évangéliques. Dans l'éducation d'une famille nombreuse, à travers les épreuves, les deuils et la souffrance, ils ont manifesté généreusement leur confiance en Toi, leur soumission en Ta Volonté.

Daigne, Seigneur, faire connaître Tes desseins à leur égard et m'accorder les grâces que je sollicite, dans l'espérance que le père et la mère de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus pourront un jour être proposés en modèles aux familles d'aujourd'hui. Amen.

  • Consécration à Marie:

Je te choisis aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, comme ma Mère et ma Reine. Je te livre et consacre en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, ainsi que la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, te laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon ton bon plaisir, pour la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et dans l'éternité. Amen.

(Prière de consécration de saint Louis-Marie Grignion de Monfort)

Ô Père Tout Puissant, daignez bénir nos familles, nos malades et nos prêtres. Bénissez nos frères et nos sœurs partout dans le monde;

Père, bénis- nous !

°°°000°°°

Parvenu à l’âge d’homme, je pris une femme de la descendance de notre famille. Elle me donna un fils que je nommai : Tobie.

Comme j’avais été fidèle à mon Dieu de tout mon cœur, le Très-Haut me donna la faveur de Salmanasar dont je devins l’homme d’affaires.

A la mort de Salamanasar, les routes de Médie se fermèrent et je ne pus continuer à m’y rendre. Aux jours de Salamanasar, j’avais fait souvent l’aumône à mes frères de race, je donnais mon pain aux affamés, et des habits à ceux qui étaient nus ; et j’enterrais, quand j’en voyais, les cadavres de mes compatriotes  jetés par-dessus les remparts de Ninive. Quelqu’un de Ninive vint informer le roi que j’étais le fossoyeur clandestin. Quand je sus le roi renseigné sur mon compte, que je me vis recherché pour être mis à mort, j’eus peur, et je pris la fuite. Tous mes biens furent saisis ; tout fut confisqué au trésor royal ; rien ne me resta que ma femme Anna et que mon fils Tobie.

Moins de quarante jours après, le roi fut assassiné par ses deux fils…
Alors Ahikar intercéda pour moi et je pus redescendre à Ninive.

A notre fête de la Pentecôte, je pris un bain et j’allais dans la cour, et je m’endormis le long du mur de la cour le visage découvert à cause de la chaleur. Je ne savais pas qu’il y avait au-dessus de moi, des moineaux (5) dans le mur. De la fiente me tomba dans les yeux, toute chaude, et provoqua des leucomes. J’allai chez les médecins pour me faire soigner, mais plus ils m’oignaient de médicaments, plus les leucomes aveuglaient mes yeux jusqu’à la cécité complète. Je fus privé de mes yeux pendant quatre ans.

Pendant ce temps, ma femme Anna s’était louée pour faire des travaux féminins.

(...)

//Tobie, le fils de Tobit doit entreprendre un voyage.//

Tobie sortit donc chercher un homme connaissant bien le chemin pour aller avec lui en Médie. Il sortit et trouva devant lui l’ange Raphaël, et il ne savait pas que ce fut un ange de Dieu.

L’enfant partit et l’ange avec lui ; le chien aussi s’en alla avec eux. La première nuit arriva et ils campèrent sur le fleuve Tigre. L’enfant descendit se laver les pieds dans le fleuve ; un grand poisson voulait dévorer le pied du jeune homme qui cria.

//le poisson est attrapé et le coeur et le foie, le fiel conservés. Avec le coeur et le foie sera préparé une fumigation qui aura la vertu de mettre en fuite les démons, avec le fiel un onguent qui gué"rira la cécité.

C'est ainsi que Tobie délivrera Sarra qui était la captive du démon Asmodée qui avait été la cause de son veuvage 7 fois le soir de ses noces, et qu'il rendra la vue à son père Tobit//

Alors Raphaël les prit tous les deux à l’écart, et il leur dit : « Bénissez Dieu, célébrez-le devant tous les vivants pour le bien qu’il vous a fait. Bénissez et chantez son Nom. Faites connaître à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent et ne vous lassez pas de le remercier… Remerciez-le dignement, faites-le bien, et le malheur ne vous atteindra pas.
Mieux vaut la prière avec le jeûne et l’aumône avec la justice que la richesse avec l’iniquité. Mieux vaut pratiquer l’aumône que thésauriser de l’or… L’aumône sauve de la mort et elle purifie de tout péché. Ceux qui font l’aumône sont rassasiés de jours ; ceux qui font le péché et le mal se font du tort à eux-mêmes.
Je vais vous dire la vérité… je vous ai déjà enseigné qu’il convient de garder le secret du roi tandis qu’il convient de révéler dignement les œuvres de Dieu. Vous saurez donc que lorsque vous étiez en prière, toi et Sarra, c’était moi qui présentais vos suppliques devant la gloire du Seigneur… j’ai été envoyé pour éprouver ta foi, et Dieu m’envoya pour te guérir, ainsi que ta belle fille Sarra. Je suis Raphaël, l’un des sept Anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur.»
Ils furent pris d’effroi tous les deux ; ils se prosternèrent et eurent grand-peur… mais il leur dit : « Ne craignez point, la paix soit avec vous. Bénissez Dieu à jamais. Pour moi, quand j’étais avec vous, ce n’est pas à moi que vous deviez ma présence, mais à la volonté de Dieu : c’est lui qu’il faut chanter. Vous avez cru me voir manger, ce n’était qu’une apparence. Alors, bénissez le Seigneur sur la Terre, et rendez grâce à Dieu… Je vais remonter à Celui qui m’a envoyé. Ecrivez tout ce qui est arrivé. » Et il s’éleva. Quand ils se redressèrent, il n’était plus visible…
Ils louèrent Dieu ; ils le remercièrent d’avoir opéré de telles merveilles : un ange de Dieu ne leur était-il pas apparu !

Pour lire l'intégrale du livre de Tobie

Posté à 06:38 - Guérisons? - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire