Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


24 août 2006

Commentaire du texte d'évangile selon saint Jean 1,45-51

Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et tu verras. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d'Israël, un homme qui ne sait pas mentir. » Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme. » Jean 1,45-51

(Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris)

____________________________

les apôtres d'aujourd'hui


      Après l'Ascension du Seigneur, les apôtres s'en retournèrent, comme il est dit dans l'Evangile, avec une grande joie (Lc 24,52). Le Seigneur sait quelle joie il leur a donnée, et leur âme a éprouvé cette joie intensément. Leur première joie était de connaître le vrai Seigneur, Jésus Christ ; la deuxième, de l'aimer ; la troisième, de connaître la vie éternelle et céleste ; et la quatrième joie, de désirer le salut pour le monde comme pour eux-mêmes. Et enfin ils étaient dans la joie parce qu'ils connaissaient le Saint Esprit et voyaient comment il oeuvrait en eux.

      Les apôtres parcouraient la terre et parlaient au peuple du Seigneur et du Royaume des Cieux, mais leurs âmes languissaient et aspiraient à voir le Seigneur. C'est pourquoi ils ne craignaient pas la mort, mais allaient avec joie à sa rencontre ; s'ils désiraient vivre sur terre, c'était uniquement par amour des hommes. Les apôtres aimaient le Seigneur, et c'est pourquoi ils ne craignaient aucune tribulation. Ils aimaient le Seigneur, mais ils aimaient aussi les hommes, et cet amour leur enlevait toute crainte. Ils ne craignaient ni les tribulations ni la mort, et c'est pourquoi le Seigneur les a envoyés dans le monde pour éclairer les hommes.

      Jusqu'à nos jours, il y a des personnes de prière qui expérimentent cet amour divin et aspirent à lui jour et nuit. Elles servent le monde par leur prière et par leurs écrits. Mais cette tâche repose surtout sur les pasteurs de l'Eglise, qui portent en eux une si grande grâce que, si les hommes pouvaient en voir l'éclat, le monde entier serait dans l'émerveillement. Mais le Seigneur l'a cachée, afin que ses serviteurs ne s'enorgueillissent pas mais se sauvent dans l'humilité.

Saint Silouane (1866-1938), moine orthodoxe
Ecrits (trad. Eds Présence 1975, p. 363)

Posté à 06:58 - Découverte christianisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire