Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


02 janvier 2006

Epiphanie

Nous n'avons ni l'or, ni l'encens
Comme les Mages,
Ni bonnes oeuvres, ni talents
Pour apanage,
Ni l'âme pieuse et candide
Des bons pasteurs :
Nos bourses et nos mains sont vides
Comme nos coeurs !

A vos pieds, ô divin Enfant,
Douce Marie,
Nous remettons, pour tout présent,
Notre âme impie !...
Toi qui mourus pour nos péchés,
Sauveur des hommes,
Au mal, peux-tu nous arracher
Tels que nous sommes ?

Après tant de dégringolades,
Jour après jour,
Comment reprendre l'escalade
Vers Ton séjour ?
Ah ! comment, comment te rejoindre,
Christ éternel ?
Verrons-nous Ton Etoile poindre
En ce Noël ?

Toi, dont le coeur fut transpercé
Par nous, perfides !
Pardonne à notre coeur glacé,
A nos mains vides :
En cette nuit clémente aux hommes
De bon vouloir,
Daignerais-tu, tels que nous sommes,
Nous recevoir ?

Nous n'avons ni l'encens, ni l'or
Comme les Mages ;
Nous n'apportons que nos remords
Pour tout hommage !...

Ah ! montre-nous la route aride
Qui mène à Toi :
Nous la suivrons, si Tu nous guides,
- Jusqu'à la Croix !

(Noël des anxieux)

Le terme "épiphanie" est issu du grec et signifie "apparition". 

Célébrée autrefois le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois Mages. 

Dès le Ve siècle, l'Eglise donna une importance considérable à cet événement. La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge", était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

Longtemps, le 6 janvier (Epiphanie) fût plus important que le jour de Noël. Encore actuellement, en Espagne ce sont les Rois mages qui apportent les cadeaux à l'Epiphanie et non à Noel. Les Rois Mages sont bien plus importants dans le coeur des enfants espagnols que le Père Noel et le 6 janvier est l'occasion d'une grande fêtes et de défilés dans les rues espagnoles.

La symbolique des cadeaux en portait témoignage :
 

l'or de Melchior célébrait la royauté,

l'encens de Balthazar la divinité

et la myrrhe de Gaspard annonçait la souffrance rédemptrice de l'homme à venir sous les traits de l'enfant.

Qu'est ce que la myrrhe qu'apportaient les mages ?
La myrrhe est une résine odorante fournie par un arbre d'Arabie, le balsamier.


Source


Posté à 06:40 - Découverte christianisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire