Sentences

Sentences spirituelles diverses, mieux connaître les grandes religions: Judaïsme, Islam, Christianisme, Charles de Foucauld

compteur_carnetspi


24 décembre 2005

Nuit de Noël

En fait, on célébrait trois messes cette nuit là :
 

la première, à minuit, rendait hommage à la génération éternelle de Jésus,
la seconde soulignait son incarnation,
la troisième "sa naissance dans le cœur des hommes".

Selon les pays et les traditions les messes de Noël n'ont pas la même place dans l'ordonnancement de la fête, en début de soirée, tard dans la nuit, le 25 au matin.

L'essentiel est de s'y rendre en famille. Ce jour là les églises sont pleines, elles vibrent de chants magnifiques, embaument d'encens et resplendissent de la lumière des cierges.

En Provence et en Italie, la messe de minuit commence par une procession des bergers jusqu'à l'Autel accompagnant un agneau enrubanné, portée dans une charette décorée et illuminée, tirée par un bélier.
Cette cérémonie du pastrage rappelle le geste des bergers de la crèche qui allaient présenter à l'enfant Jésus leur plus jeunes agneaux.

Dans beaucoup de régions de France le soir de Noël, on reprend l'histoire de la naissance de Jesus en chantant, en mimant les Evangiles et en mettant en scène des crèches vivantes.

Malheur à ceux qui se déplacent et de ce fait n'assistent pas à la messe.
On raconte que plusieurs familles se sont égarées dans la nuit noire du 24 décembre et pourtant le cocher expérimenté connaissait bien la route. Le carrosse ainsi que tous les passagers ont été engloutis dans les marécages. Par la suite leurs fantômes rodaient chaque veille de Noël.

Pour ceux qui assistent à la messe, il vaut mieux rester assis, car si on sort de l'église au moment de la consécration, on voit les morts faire procession dans le village.
En effet des choses très étranges arrivent pendant que sonne minuit : à ce moment les animaux parlent le langage
des hommes, les abeilles s'agitent dans leur ruche, les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, qui disparaissent aussitôt au 12e coup de minuit.


Origine du mot "crèche"

Dans l'évangile de Luc, l'endroit où est déposé Jésus à sa naissance est désigné par le mot de mangeoire, qui se dit "cripia" en latin, d'où est issu le mot "crèche". Par extension, la crèche s'apparente à l'étable toute entière. Il semble que la naissance de Jésus ait eu lieu dans une grotte aménagée en étable, comme il en existait beaucoup en Palestine à cette époque

Les premières crèches ressemblant à celles que nous connaissons font leur apparition dans les églises au XVIe siècle.

Progressivement les crèches entrent dans le maisons. Elles sont d'abord constituées de petites figurines de verre filé de Nevers, de porcelaine, de cire, de mie de pain ou de bois sculpté.

A partir du XIXe siècle, la crèche provencale devient la plus populaire.
Elle finit par repésenter tous les métiers de l'époque en costume local des années 1820 à 1850.

Ces petits santons rappelle la simplicité orginelle de la grotte de Bethléem.
Le nom des santons vient du provençal "santoun" qui signifie "petit saint".
Les personnages étaient alors façonnés avec de la mie de pain séchée, puis peints à l'huile et au vernis.

        Où, quand, comment installer sa crèche ?

        Il est d'usage d'installer sa crèche le 1er dimanche de l'Avent, ou pour la Saint Nicolas
        ou pour le dernier dimanche avant Noël.
        La crèche restera dans nos maisons jusqu'au 2 février, date de la présentation de Jésus au Temple.


Source

Posté à 06:48 - Découverte christianisme - Commentaires [0] - Permalien [#]

De nouveaux impératifs de vie font que notre présence sur le net est restreinte aux lundi et mardi de chaque semaine scolaire, nous vous demandons de le prendre en considération et d'en tenir compte au cas où vous déposeriez des commentaires ou des questions. Merci et bonnes visites dans ce blog.

Commentaires

Poster un commentaire